• Suivez nous
  • 466 5673
  • 11 Broad Avenue Quatre Bornes, Mauritius

Commission des Droits Economique Socio et Culturel

Utiliser tous les moyens disponibles pour donner la possibilité aux gens de bénéficier pleinement de leurs droits socio-économiques et culturels.

Thèmes couverts:

– Le droit à l’éducation,
– Le droit à la santé,
– Le droit au logement,
– Le droit à la nourriture et
– Le droit au travail

Responsable de la commission au Secrétariat Régional: Krishna Somanah
Responsable de la commission à Madagascar: Benji Rakotosaona

Mission:

Donner les moyens aux gens de bénéficier pleinement de leurs droits socio-économiques et culturels au travers de la sensibilisation ainsi que l’éducation des citoyens du sud-ouest océan indien.

Vision:

Une culture des droits économiques, sociaux et culturels bien maintenue dans le sud-ouest océan indien.

Les revendications de la commission:

– Sensibiliser la population sur l’importance des droits socio-économiques et culturels et faire clairement ressortir pourquoi les droits essentiels comme le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit au logement, le droit à la nourriture et le droit au travail doivent être inclus dans la constitution de Maurice.
– Faire comprendre à la population pourquoi Maurice doit signer et ratifier la Convention Internationale sur les Droits Socio-Économiques et tout faire pour que les recommandations de la convention soient domestiquées dans la loi de Maurice.
– Sensibiliser la population sur l’importance des objectifs pour un développement durable définis par l’Unesco (Objectifs de Développement Durable) et sur la nécessité d’avoir un système d’éducation qui permet à l’enfant de développer un esprit critique et qui lui permet d’appliquer ce qu’il apprend en classe dans des situations réelles.

Actions à entreprendre et travaille entamer à ce jour:

– Lobbying auprès du ministère des droits de l’homme, ministère de la justice et du bureau du premier ministre pour que Maurice ratifié la convention internationale sur les droits socio-économiques et que les droits socio-économiques soient inclus dans la constitution.
– Publication d’articles régulièrement dans le Défi quotidien.
– Production d’un pamphlet sur les droits socio-économiques et culturels et sur les conventions qui parlent de ces droits.
– Organiser des cours de formation pour enseignants sur la façon de développer l’esprit critique de l’enfant et sur comment intégrer les objectifs pour un développement durable dans les matières qu’on enseigne à l’école.
– Trouver des fonds pour pouvoir apporter autant d’aide que possible aux groupes qui travaillent déjà avec des gens économiquement défavorisés (l’emphase sur la formation civique et politique et sur une formation technique et littéraire (anglais, français, créole, mathématiques, jardinage, cuisine etc…)